Réalisatrice Iara Lee: Biographie

(View this page in English.)

Photo courtesy of Marta Lamovsek

Iara Lee est une cinéaste et activiste Brésilienne d’origine coréenne. Elle a fondé et dirige Cultures of Resistance Network, une organisation destinée à promouvoir la solidarité mondiale en reliant et soutenant agitateurs, éducateurs, agriculteurs et artistes qui travaillent pour construire un monde pacifique grâce à la résistance créative et l’action non violente !

En tant que cinéaste, au cours de la dernière décennie, Iara a réalisé et produit plusieurs documentaires et des dizaines de courts métrages. Vous pouvez retrouver sa filmographie complète ici.

Son dernier film, FROM TRASH TO TREASURE, sorti en juillet 2020, est un court documentaire sur comment le négatif se transforme en positif au Lesotho, le film sortira en juillet 2020. En juin 2020, elle a commencé à publier DISPATCHES FROM MALAWI, une série de courts métrages sur la façon proactive dont des citoyens malawiens répandent l’espoir à travers l’art et la culture, le sports et l’écologie, tout en s’engageant sur des questions sociales et politiques, critiques, et en promouvant la solidarité internationale. STALKING CHERNOBYL (2020) examine la culture underground de la Zone d’exclusion de Tchernobyl trois décennies après la catastrophe nucléaire la plus infâme du monde. En 2019, elle a sortie WANTOKS: DANCE OF RESILIENCE IN MELANESIA, qui met en lumière les artistes mélanésiens qui utilisent leurs talents pour célébrer la culture locale et attirer l’attention internationale sur la lutte de leurs îles contre le changement climatique. Ses autres documentaires récents ont été tournés en Afrique de l’Ouest : BURKINABÈ RISING (2018), sur l’intersection de l’art et de la politique au Burkina Faso, et BURKINABÈ BOUNTY (2018), sur l’agroécologie au Burkina Faso. Iara Lee a actuellement deux autres projets en post-production : THE SAMI SONG OF SURVIVAL, un documentaire sur la résistance indigène à la frontière arctique, et EXISTENCE IS RESISTANCE: The Sami in Russia, un court documentaire qui met en évidence les différentes façons dont l’un des plus petits groupes ethniques de Russie trouve de nouvelles méthodes pour persévérer et préserver sa culture.

En 2015, Iara a réalisé deux documentaires : K2 AND THE INVISIBLE FOOTMEN, tourné dans le magnifique nord du Pakistan, raconte le sort des porteurs indigènes du majestueux K2, le deuxième plus haut sommet du monde. LIFE IS WAITING: Referendum and Resistance in Western Sahara portent sur plus de quarante ans d’occupation marocaine et la lutte non violente sahraouie pour l’autodétermination par un peuple pour qui le colonialisme n’a jamais pris fin.

En 2013, Iara a terminé une série de trois courts métrages sur les droits des autochtones : BATTLE FOR THE XINGU, qui met en évidence la détermination spectaculaire du peuple amazonien à protéger son mode de vie ; THE RAPE OF THE SAMBURU WOMEN, qui éclaire la situation des femmes dans la région de Samburu au Kenya, où l’Angleterre maintien des installations d’entraînement militaire depuis plus de cinquante ans ; et THE KALASHA AND THE CRESCENT, qui relate comment cette minorité indigène du nord du Pakistan a répondu aux défis auxquels sa culture est confrontée.

En 2012, Iara a réalisé THE SUFFERING GRASSES: when elephants fight, it is the grass that suffers ; ce film examine le conflit syrien à travers l’humanité des civils qui ont été tués, maltraités et déplacés vers la misère des camps de réfugiés.

En mai 2010, Iara était un passager du MV Mavi Marmara, un navire de la GAZA FREEDOM FLOTILLA qui a été attaqué dans les eaux internationales par la marine israélienne, entraînant le meurtre de neuf travailleurs humanitaires. Parmi les nombreuses personnes qui ont enregistré les événements sur ce navire, son équipe de tournage était la seule à avoir réussi à cacher et conserver la plupart des images du raid, qu’elle a ensuite diffusées au monde après une projection aux Nations Unies. Iara se consacre au soutien des civils palestiniens qui ont été victimes de crimes de guerre commis par l’armée israélienne et qui souffrent des actes de punition collective du gouvernement israélien.

Au début de la guerre en Irak en 2003, Iara a décidé de vivre dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) afin de comprendre le conflit sous cet angle. Elle a passé beaucoup de temps en Syrie, au Yémen, en Tunisie, en Jordanie et au Liban, où elle a vu de ses propres yeux le bombardement israélien de 34 jours sur ce pays en 2006. Émue par cette expérience, elle s’est depuis consacrée à la recherche d’une paix juste au Moyen Orient et elle soutient avec enthousiasme les initiatives qui renforcent l’adhésion au droit international. En 2008, vivant en Iran Iara a soutenu des projets d’échanges culturels dans le but de promouvoir la solidarité mondiale à travers l’art et la culture. Ses expériences au Moyen-Orient l’ont amenée à voyager dans d’autres pays du Sud et ont culminé avec la production de son long métrage documentaire CULTURES OF RESISTANCE (2010), qui explore comment l’action créative contribue à la prévention et à la résolution de conflits dans le monde entier.

De 1984 à 1989, Iara a été productrice du Festival international du film de Sao Paulo, au Brésil. De 1989 à 2003, elle était basée à New York, où elle a dirigé la société multimédia Caipirinha Productions, créée avec l’objectif d’explorer la synergie entre différentes formes d’art, telles que le cinéma, la musique, l’architecture et la poésie. Sous cette bannière, Iara a réalisé des documentaires courts et longs, dont SYNTHETIC PLEASURES, MODULATIONS, ARCHITETTURA, BENEATH THE BORQA, AN AUTUMN WIND et PRUFROCK.

Iara soutient de longue date Greenpeace, Médecins sans Frontières, Amnesty International et de nombreuses organisations à travers le monde par le biais du réseau Cultures of Resistance.

Press photos of Iara Lee:

Iara Lee
Photo courtesy of João Meirinhos

Iara Lee
Photo courtesy of João Meirinhos

Iara Lee
Photo courtesy of João Meirinhos

Iara Lee
Photo courtesy of Danila Ilyushchenko

Iara Lee
Photo courtesy of Danilo Arenas

Iara Lee
Photo courtesy of Cultures of Resistance Network
Click here to download the full-resolution version.

Iara Lee
Photo courtesy of Cultures of Resistance Network
Click here to download the full-resolution version.

Iara Lee
Photo courtesy of Cultures of Resistance Network
Click here to download the full-resolution version.

Iara Lee
Photo courtesy of Cultures of Resistance Network
Click here to download the full-resolution version.

Iara Lee
Photo courtesy of Cultures of Resistance Network
Click here to download the full-resolution version.

Iara Lee
Credit: Michael Yeong-ung Yang
Click here to download the full-resolution version.

Iara Lee Palestine
Photo courtesy of Cultures of Resistance Network
Click here to download the full-resolution version.

 

Get our latest updates about arts and resistance, as well as info about screenings in your area. Sign up here!

Facebook

This message is only visible to admins.
Problem displaying Facebook posts. Backup cache in use.
Click to show error
Error: The user must be an administrator, editor, or moderator of the page in order to impersonate it. If the page business requires Two Factor Authentication, the user also needs to enable Two Factor Authentication. Type: OAuthException
These images show a series of collaborative portraits, featuring embroidery by women unable to leave their homes in India due to their husbands or fathers, some of whom are domestic abuse survivors. The works are from a project called “Nā́rī” by Indian artist Spandita Malik, a finalist for the Inge Morath Award from the Magnum Foundation. Malik’s practice involves expanded documentary with the idea of decolonizing the aesthetic surrounding documentary photography in India.Our sister foundation, the Cultures of Resistance Network, has been proud to support the Magnum Foundation in the past, including their efforts to amplify socially-conscious photographers from the Global South. The Magnum Foundation’s Inge Morath Award is a grant made each year to a woman or nonbinary photographer under the age of 30 to support the completion of a long-term documentary project. ... See MoreSee Less
View on Facebook
Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google