Battle for the Xingu

Caipirinha Short Films

In addition to releasing feature documentaries, Caipirinha Productions has produced an ongoing series of short films that focus on particular issues and locations. We continue to be engaged in these various campaigns and will publish our new shorts here as soon as they are completed!

Use the horizontal scroll bar to check out our selection of short films!

Battle for the Xingu


The Xingu, a tributary of the Amazon, is home to over 10,000 indigenous people who rely on the river for survival. The Brazilian government, however, keen to develop the region, is proposing what would be the world's third largest hydroelectric dam, threatening to destroy the biodiversity of the Xingu River basin and deprive these people of their rights to a sustainable future.

Cultures of Resistance was in Altamira in 2008 for the Xingu Alive Encounter - one of the largest-ever gatherings of indigenous Brazilians - to witness the spectacular determination of the Amazon people to protect their way of life.

Today, plans to build the dam continue. Thankfully, so do the protests.



SYNOPSIS (FRANÇAIS)

Le film montre de très près la polémique autour de la construction d’un immense barrage sur le Xingu, affluent de l’Amazone dans la ville brésilienne d’Altamira. Pénétrant dans le vif du sujet, Lee montre différentes étapes des négociations et des réactions autour de ce projet aberrant et illogique du point de vue de la durabilité, dont les effets promettent d’être dévastateurs pour l’environnement et la biodiversité. Lors de la plus grande manifestation regroupant les habitants indigènes du Brésil, directement concernés, l’indignation a basculé vers une violence terrifiante envers les pouvoirs décisionnels. La violence des réactions avait seulement pour but la protection des villages de ces peuples, de leur avenir et de leur fleuve, le cœur même de leur existence collective. Même si le projet continue de se développer et risque tôt ou tard de voir le jour, au moins les protestations auront persisté et l’injustice sociale aura été publiquement décriée par la communauté internationale. Et ce, notamment grâce à des initiatives comme le film de Lee.

Par Adi Chesson